Accueil du site > Les Extras > Articles > CRISE ET POUVOIR D’ACHAT
CRISE ET POUVOIR D’ACHAT

Ca y est ! En cette fin d’année 2008 on est en plein dedans ! Depuis le temps que ça couvait, diront certains, cette crise devait arriver. Mais arriver pourquoi, pour qui ?

Alors les économistes y vont de leurs prédictions et proposent de nouvelles statistiques.
Alors les politiques y vont de leurs promesses et proposent de nouveaux plans de relance.
Alors les entreprises y vont de leurs lamentations et proposent de nouveaux plans de restructuration.
Alors les syndicalistes y vont de leurs revendications et proposent de nouvelles grèves.
Alors les salariés y vont de leurs lamentations et se proposent en nouvelles victimes.
Les accusations pleuvent, on cherche l’erreur, on montre du doigt et on a peur. Oh oui ! Comme on a peur. Même quand tout va bien pour soi on a peur qu’un jour « ça finisse par nous atteindre ».

C’est la criiiiiiise ! Le pouvoir d’achat est en baisse !

Les septuagénaires disent : « nous ça va, on arrive au bout, mais les jeunes ? » Les quinquagénaires disent : « il faut tenir jusqu’à la retraite, si on y arrive. Mais qui va la payer ? » Les trentenaires disent : « il y a les enfants à élever, les crédits à rembourser. On ne va pas s’en sortir. » Et les plus jeunes disent : « on n’a pas d’avenir. »

Bon, ça, c’est ce qu’on nous présente à longueur de journée à travers tous les médias. Mais y a-t-il donc une lueur d’espoir dans ce monde obscur ? A croire que c’est la première crise que l’humanité traverse. Certes, il faut nager, mais rassurez-vous, la côte n’est pas loin. La côte se cache dans le brouillard de vos pensées : « qu’y a-t-il à tirer de cette situation ? »

La baisse du pouvoir d’achat ? Oh oui ! Il baisse ce « pouvoir ». Mais a-t-il disparu ? Vous voulez faire rire – ou pleurer – les ¾ de la planète ? Parlez-leur de votre pouvoir d’achat…

Nous quittons l’ère du poisson pour entrer dans l’ère du verseau ; l’ère de la dualité pour l’ère de l’unité. Nous sommes en pleine période de transition alors, c’est vrai, nous sommes amenés à vivre beaucoup de remises en question et c’est parfois douloureux. Mais cela ne veut pas dire que les portes se ferment, au contraire, cela veut dire que des portes s’ouvrent. Elles s’ouvrent sur une autre conscience de la Vie. Nous ne pouvons pas continuer à croître éternellement, à produire pour créer de la consommation et consommer pour créer de la production. A sa façon Molière le disait déjà : « il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger ». La croissance perpétuelle implique fatalement qu’à un moment donné nous touchions le plafond. C’est ce qui arrive aujourd’hui. Peut-on avoir toujours plus d’avions dans le ciel, de bateaux sur les mers, de voitures sur les routes, de biens dans nos demeures ? La logique d’un enfant de 5 ans suffit pour répondre par la négative. Je ne pourrais pas énumérer tout ce que nous avons en surplus de consommation. Il y a la mal-bouffe, mais il y a aussi la mal-consommation. Sachets individuels au lieu du vrac, nourriture prête à être avalée, téléphone portable pour chaque membre de la famille, abonnement à des centaines de chaînes télévisuelles, vêtements en fonction de la mode et des marques plus qu’en fonction de la nécessité… Et, curieusement, ce ne sont pas ceux qui ont le moins qui se plaignent le plus. Ce n’est pas dans les campagnes où les gens sont habitués à vivre avec peu que la baisse du pouvoir d’achat fait grincer des dents, mais dans les villes où la plupart des gens n’existent que parce qu’ils consomment.

Cette « crise » est un ré-ajustement. Un ré-ajustement vers les vraies valeurs de la Vie. Retrouvons ces valeurs. Apprécions ce que nous avons au lieu de pleurer sur ce que nous voulons encore et la souffrance de la crise n’aura plus sa raison d’être. Elle ne fait que répondre aux Lois de l’Univers qu’expose la Sophro-Thérapie-Existentielle M.M.L. et chacun d’entre nous peut lui appliquer les 7 Clefs pour la démêler.

Et si c’était juste une crise de Foi ?

Marc LUCAS

 
 
 
Sophro-Thérapie-Existentielle Méthode Marc LUCAS et son logo sont des marques et modèles déposés.