Accueil du site > LES LIVRES > Extrait de l’INTRODUCTION de "En Chemin vers Soi..."
Extrait de l’INTRODUCTION de "En Chemin vers Soi..."

Extrait de l’introduction

Nous avons été fabriqués, vous le saviez ? Enfin, quand je dis que « nous avons été fabriqués », je devrais plutôt dire que « nous nous sommes laissés fabriquer ». Consciemment, inconsciemment, vaille que vaille bon an mal an, et voilà le résultat ! Prenons tous un miroir et regardons-nous. Regardons aussi ce qui nous entoure, c’est également une part de notre fabrication. Je dis bien « notre » fabrication car, après tout, si nous avons laissé diriger le chantier, c’est quand même bien nous qui avons tenu les outils !

Rassurez-vous, rien n’est définitif, et pendant les travaux la Vie continue...

* * * * *

En braves St Thomas adeptes de Panurge, nous croyons que ce que nous voyons est la seule et unique réalité. Parfois, dans cette réalité, il y a des échardes qui viennent nous taquiner, nous déranger, nous faire mal et qui peuvent nous amener, parfois, à dire : « si c’est ça la vie !... ».

Et bien non ! Ce n’est pas ça la VIE, la Vie avec un « V » majuscule, celle qui se vit et ne se subit. Ca, c’est ce nous croyons être la Vie, et c’est aussi ce que nous croyons être dans cette Vie. Mais il y a autre chose, de plus grand, de plus beau. Il y a NOUS. Enfin non, je vais dire : « il y a MOI ». « MOI DANS MA VIE ». « MOI (votre nom)………….……………….. »

« Aujourd’hui, MOI (votre nom)…………………….., si j’ouvre ce livre, c’est que j’ai envie de découvrir QUI JE SUIS. Et c’est cette Vie que je mène actuellement qui me pousse à découvrir QUI JE SUIS et qui Elle est, au-delà de toutes les considérations actuelles, au-delà de tous les a-priori, au-delà de toutes les conventions.

Je Suis un point dans l’Univers qui a oublié qu’Il était l’Univers.

Je Suis un être qui a pris la porte de la souffrance parce qu’on lui a dit : « c’est comme ça », on lui a dit : « tu n’as pas le choix », on lui a dit : « la vie c’est une tartine de merde et tous les jours on en mange une tranche », on lui a dit : « faut pas rêver ». On lui a dit tant et tant de choses à cet être que Je Suis. Tant et tant de choses qui m’ont fait oublier très vite, depuis ma tendre enfance, que « c’est autrement », que « j’ai le choix », que « je peux mettre du miel sur mes tartines quotidiennes », que « lorsque je rêve je construis », et tant d’autres choses encore. »

Ce livre, c’est un mode d’emploi de la Vie avec ses Lois Universelles, et aussi un mode d’emploi pour découvrir qui vous êtes et le devenir.

« On ne peut pas se refaire » ou « on ne peut pas changer », me dit-on parfois. C’est exact ! On ne change pas et on ne se refait pas, on redevient simplement qui l’on est : SOI.

Ce Soi qui a toujours été là, silencieusement tapi dans son coin, attendant le moment où on lui porterait un peu d’intérêt.

Les chapitres que vous allez lire n’ont pas pour ambition de répondre à toutes vos questions, ni même de tout expliquer. Ce sont plutôt des pierres plates que l’on met dans les allées et que l’on appelle des « pas ». Elles permettent de poser les pieds sur une surface plane et propre et ainsi d’avancer sur le chemin que l’on se trace.

La vie n’est pas une ligne droite. Elle est un chemin aux multiples détours et ces pas sont là pour vous aider à vous poser, à faire le point, à réfléchir et, surtout, à repartir du bon pied dans la bonne direction, celle qui correspondra à votre vérité du moment.

Volontairement concis, un peu comme des résumés, ces chapitres montrent toujours un point essentiel : notre Responsabilité à prendre notre vie en main.

Nous sommes acteurs de notre vie et c’est nous qui écrivons aujourd’hui le scénario que nous jouerons demain.

Il restera bien sûr toujours des personnes pour dire qu’elles n’ont pas choisi ce qu’elles vivent, qu’elles ne sont responsables de rien. Elles continueront à penser cela tant qu’elles ne seront pas allées jusqu’au bout de leurs expériences, de leurs interrogations. Il est toujours nécessaire d’aller jusqu’au bout d’une expérience, quelle qu’elle soit. Seul l’aboutissement d’une expérience permet d’en tirer une conclusion ; mais attention, l’aboutissement d’une expérience ne veut pas dire forcément l’aboutissement d’un acte. On peut très bien s’arrêter en cours de route parce qu’on a compris et intégré. Il faut aussi accepter que la conclusion qui en sera tirée sera la conclusion du moment, la vérité du moment, et cette vérité acquise pourra alors être remise sur le tapis du Jeu de la Vie. Vous vous direz, dans chaque circonstance rencontrée : « voyons si ma vérité, ma conclusion, est valable dans cette nouvelle expérience, dans cet événement que je croise, qui me croise ». Et ainsi de suite, la vérité sera modulée, adaptée, remise en question et toujours transcendée. Regardez comme vous étiez sûr(e) de votre vérité à 10 ans, persuadé(e) que les autres ne pouvaient pas vous comprendre. Et vous aviez raison, les autres ne pouvaient pas, ou peu, vous comprendre. Ils vous comprenaient à leur manière, en fonction de leur vécu. Ils étaient dans leur vérité, persuadés qu’elle seule était la bonne. Notamment la vérité de croire qu’un adulte sait forcément plus de choses qu’un enfant. Qu’avez-vous fait de la vérité de vos 10 ans ? Disparue ? Non, modelée, transcendée par les expériences de l’enfance, de l’adolescence, du jeune âge adulte, de l’adulte... Rien ne se perd, tout évolue. Ne jamais rester figé dans ses convictions pour laisser la vie s’écouler, nous apprendre, nous enrichir.

Mais chacun ayant le choix de sa vie, son libre-arbitre, chacun est libre de croire pouvoir figer ce processus.

Si vous êtes de ces personnes qui pensent, au contraire, qu’elles peuvent agir dans leur vie, ne serait-ce qu’un petit peu, alors cette lecture est pour vous. Vous l’assimilerez à votre rythme, comme un exercice de rééducation car, en fait, tout ce qui est écrit, c’est vous qui auriez pu l’écrire. Dans le plus profond de votre être vous savez tout cela, mais l’éducation a emprisonné le joyau. A vous de le libérer de sa gangue. A vous de déchiffrer le rébus de votre vie. Et n’oubliez pas : pour pleinement apprécier une chose, il faut avoir connu son contraire. Ceci ne veut pas dire qu’il faille souffrir avant d’être heureux, mais simplement qu’il faut accepter les nuages qui passent et savoir qu’ils ne font que passer.

Ne lisez pas ce livre avec votre intellect, mais lisez-le avec votre âme. Vous verrez, vous vous reconnaîtrez et tout vous paraîtra logique. Si logique que vous compléterez tout ce qui vous concerne directement et qui n’a pas été dit ici.

Remplacez tous les « il » ou « elle » par « je », tous les prénoms par le vôtre, toutes les histoires par les vôtres, et vous lirez les réponses aux difficultés que vous pouvez rencontrer entre les lignes de ce texte.

Il m’arrivera de me répéter car certaines choses sont bonnes à entendre plusieurs fois.

« N’avalez » pas ce livre, faites-en un outil de travail. Je l’ai voulu le plus confortable possible. Alternez les réflexions intellectuelles et les pauses d’intégration.

Vous aurez à répondre à deux questions avant de considérer ce livre comme un allié dans votre recherche du bien-être :

1) « suis-je prêt(e) à me consacrer du temps quotidiennement » ?

2) « suis-je prêt(e) à me remettre en question » ?

Si vous répondez par l’affirmative à ces deux questions, vous avez déjà commencé.

Un dernier point. Je ne prétends pas détenir La Vérité, mais ceci est ma vérité. La vérité de ma vie que j’observe depuis plus de vingt ans, vérité qui chaque jour s’embellit, s’additionne de nouvelles découvertes. Comme notre vérité d’enfant. Rien n’est figé, donc la vérité elle-même est transcendante.

Au début je me suis heurté à des événements que je refusais, puis j’ai appris à les observer, à observer aussi mes réactions, mes joies et mes blessures. J’ai appris à accueillir les rencontres opportunes (et elles le sont toutes). J’ai appris à me remettre en question, abandonner des idées reçues, faire confiance à mon intuition, faire confiance à la Vie.

La connaissance de soi est un travail - je dirais une découverte - qui ne se termine jamais, mais à chaque pas on mesure l’importance du trésor mis à jour. J’ai eu de profonds moments de découragement pendant lesquels la vie devenait trop lourde à porter, et d’autres moments où la joie que je connaissais ne pouvait que se qualifier de Divine. Tous ces moments m’ont permis d’être ce que je suis aujourd’hui.

Dans ce livre vous trouverez des phrases positives-constructives que je vous propose de répéter maintes fois, à voix haute ou en pensée. De la même façon que vous avez entré en vous des idées négatives ou de limitation par la répétition, je vous suggère d’entrer des idées positives par la répétition. Nous aborderons plus loin le principe de construction de ces phrases pour que vous puissiez créer les vôtres en fonction de vos projets. Vous pouvez les répéter des centaines de fois par jour, il n’y aura pas de surdosage, mais ce que vous devez avant tout, c’est intégrer. Répétez votre phrase huit jours ou un an, peu importe, mais faites-la vôtre. Ce n’est pas tant la répétition des mots qui aura son importance que l’intégration de « l’état d’esprit » de la phrase. La dire une fois peut suffire si elle enracine au plus profond de vous son évidence, et que cette évidence irradie dans votre quotidien par les vibrations que vous émettrez.

Au-delà d’être un livre de développement personnel, je souhaite que ce livre soit un messager. Un messager qui dit à chacun d’entre vous :

« Crois en toi, tu es porteur(se) d’un potentiel créateur si grand que ta conscience d’être incarné ne peut en saisir les limites. Découvre ta Vérité et partage cette Connaissance »...

* * * * *

Regardez aussi les extraits des 7 Principes et des 7 Clefs en cliquant sur les icônes correspondantes.

Téléchargez directement le Bon de Commande

PDF - 73.6 ko
 
 
 
Sophro-Thérapie-Existentielle Méthode Marc LUCAS et son logo sont des marques et modèles déposés.