Les pieds sur terre

J’ai envie de partager sur ce site ma réponse à un commentaire reçu sur le blog "dialogueaveclavie "car le sujet me paraît fort intéressant. Une internaute me dit ne plus faire très attention aux signes de la Vie en ce moment, car elle est un peu plus « ancrée les deux pieds sur terre ». Vivre ancré les pieds sur terre... j’ai eu envie de développer un peu. Voici ma réponse :

Newoli, vous dites, qu’en ce moment, vous laissez peu de places aux signes car vous êtes un peu plus « ancrée les deux pieds sur terre ».

… Mais regarder la Vie sous un angle spirituel, en observant les signes qui nous sont donnés de moult façons, ce n’est certainement pas ne plus être ancrés sur terre ! La matière et le spirituel vont de paire. Ce n’est pas tantôt l’un, tantôt l’autre. Penser cela pourrait revenir à penser qu’une médaille n’existe que du côté pile OU du côté face. Vous savez bien que cela n’est pas. Ce sont le côté pile ET le côté face qui font que la médaille EST.

Il en est de même pour notre vie terrestre. Elle est matérialité ET spiritualité. Que nous ayons tendance à ne pas toujours savoir marcher en parfait équilibre sur la corde, soit. Le juste milieu est un équilibre fragile. Nous oscillons souvent d’un côté à l’autre et cela se traduit par des périodes où la vision spirituelle de la vie nous appelle, et d’autres moments où nous préférons fermer la porte et nous replier sur ce que nous croyons être la vérité vraie, celle que l’on peut toucher, humer, ressentir et qui nous fait sourire ou souffrir au rythme de nos émotions.

Mais même encore là, dans ces moments de repli, de fermeture, nous vivons une expérience spirituelle. Nous vivons une expérience dont nous tirerons des conclusions. « Cela me convient ou pas ? Je préfère vivre ma spiritualité en conscience ou pas ? Je suis bien dans ma peau ou pas ? »... Tout le monde vit spirituellement ET matériellement. C’est juste la conscience que nous en avons qui modifie la conclusion de l’expérience. On peut conclure « C’est mon Chemin, j’en assume la responsabilité et je fais ce qu’il faut pour le parfaire », comme on peut conclure « Ce n’est pas juste. Je suis une victime. C’est de la faute à... »

De cette conclusion naîtra le regard que nous porterons sur la suite de ce Chemin. Par ce regard seront modulées nos émotions. Par nos émotions seront modulées nos pensées, nos paroles et nos actions ou réactions. Ces modulations, même si elles sont infimes parfois, sont autant de fréquences vibratoires (la nature spirituelle de l’être) qui vont modifier notre vie matérielle.

L’un ne peut aller sans l’autre. Ne plus avoir les pieds sur terre consiste simplement à renier l’un au profit de l’autre.

L’équilibre. La Voie du juste milieu...

Vous avez envie d’apporter vos remarques et commentaires ? Rejoignez-nous sur www.dialogueaveclavie.fr

 
 
 
Sophro-Thérapie-Existentielle Méthode Marc LUCAS et son logo sont des marques et modèles déposés.