Accueil du site > Les Extras > Réponses à vos questions > QU’EST-CE QUE LA SPIRITUALITE ? 1/2
QU’EST-CE QUE LA SPIRITUALITE ? 1/2

...et que veut dire « ETRE SUR UN CHEMIN SPIRITUEL » ?

Ante-scriptum  : Lorsque j’emploierai les mots « Dieu », « Divinité », « Unité », chacun mettra dans ces mots ce qu’il souhaite y mettre et pourra les remplacer par ce qui lui correspond.

Par définition, la spiritualité est ce qui est de la nature de l’esprit. Quand on a dit ça, on a tout dit mais on n’a rien dit. Il faudrait ensuite définir ce qu’est l’esprit et là… ça peut devenir tortueux…. Je vais donc tâcher d’apporter à cette question une réponse (ou des réponses) plus « terre-à-terre ».

Comme cela a été vu dans le chapitre « Tout est Vibration » - 1er Principe de la Sophro-Thérapie-Existentielle M.M.L. – notre existence ne se limite pas aux corps que nous voyons, qu’ils soient de chair et d’os, de bois ou de métal, de solide ou de liquide, etc… Notre Corps Physique est lié à notre Corps Emotionnel et à notre Corps Mental et réagit selon eux : cela nous le constatons chaque jour. Cet ensemble « physique – émotionnel – mental » est notre Corps de Matière. Ce Corps de Matière est un ensemble d’énergies, de vibrations, sous-tendu par les vibrations d’un Corps Spirituel qui est le siège du « Sage » qui est en chaque individu, notre essence de Vie qui fait que chaque être est unique et a son propre Chemin de Vie, sa « légende personnelle » comme l’écrit Paulo Coelho.

La Spiritualité, ça pourrait être vivre dans la conscience de cet ensemble énergétique. Etre en Chemin Spirituel, ça serait être en quête du sommet de cet ensemble, de la vibration parfaite, atteindre « l’inaccessible étoile » (dixit Jacques BREL) pour devenir l’Etre Parfait, Dieu, l’Unité, le Sage ou toute autre appellation à votre convenance.

Cette réponse vous satisfait-elle ? Moi non. Non pour plusieurs raisons.

1) Quelqu’un a-t-il une carte pour se rendre à destination ? « Oui » vous répondront beaucoup de religions et certains gourous, « nous avons ». A un bémol prêt, on ne peut accéder qu’à un strapontin mais pas au trône.

2) Tous les chemins mènent-ils au but ? « Non » vous répondront beaucoup de religions et certains gourous, « seul le nôtre est le bon ».

3) Tout le monde peut-il prétendre à cette accession à la « Divinité » ? « Non ! Faut quand même pas plaisanter ! Dieu reconnaîtra les siens. IL y a les élus et les autres. Nous, représentants de Dieu sur terre sommes des élus (auto-proclamés…) et seuls pourront prétendre à cette accession ceux qui auront correctement passé les étapes 1 et 2 ».

Bon, je sens que j’en dérange certains. Je vais donc modérer mes propos, bien que… ce qui vient d’être énoncé a été, durant des siècles, le discours de beaucoup de religions et de gourous et continue parfois à l’être. Et cela est, en tous cas, suffisamment ancré dans nos mémoires profondes pour aujourd’hui encore nous faire croire que nous sommes des êtres uniquement de matière – matière impure – et que vivre un cheminement spirituel est réservé à une élite et demande une grande ascèse.

Reprenons au début. Nous sommes des êtres humains et nous souhaitons accéder à la « Divinité » … au moins arriver jusqu’aux coulisses… au minimum à un peu de Sagesse dans ce monde de brutes…

Inversons le processus. Nous sommes « Dieu » et nous souhaitons accéder à l’humanité. Pourquoi pas ? Pourquoi « Dieu » n’aurait-il pas fait l’aller pour devenir humains et que nous, humains, ne chercherions nous pas à faire le retour pour (re)devenir « Dieu » ? Ce n’est pas une phrase à la légère, c’est une théorie maintes fois reprise qui fait de l’homme une « poussière » du Divin. Nous avons parlé des corps vibratoires. Le Corps vibratoire « Dieu » - la perfection – va envoyer son énergie, ses vibrations, dans des couches plus denses – mais encore très subtiles – jusqu’à former des « âmes » qui continueront ce cheminement de densification. L’âme va devenir le point de départ de l’être en formation et choisira ses expériences de vie en fonction de ses incarnations précédentes et de la Loi de Cause à Effet, en fonction de multiples facteurs qui, avouons-le, nous échappent un peu. Nous sommes dans le monde des énergies spirituelles. Puis va s’ouvrir la porte de la Matière. Le Corps vibratoire Mental est créé. La porte entre le monde spirituel et le monde matériel. On peaufine avec le Corps Emotionnel, puis l’enveloppe se dessine avec le Corps Ethérique et – enfin – la carrosserie flambant neuf au design irréprochable sort de l’atelier. Le Corps Physique est prêt à entrer en action.

Voilà pour l’aller.

Mais notre mémoire ancestrale de « saumon » fait que nous voulons remonter à la Source. Qu’on l’accepte ou qu’on le refuse, qu’on en soit conscient ou non, tous nous sommes sur ce chemin de retour. Alors, comment faire ? Tout simplement en conscientisant le processus vibratoire en sens inverse. Le Divin ne cherche plus à créer le Physique, mais le Physique cherche à recréer sa dimension Divine. Cela va se faire un peu comme pour la préparation à un grand voyage. Imaginons…. On rêve de sa destination lointaine, on l’imagine, on construit mentalement, mais pour autant nous sommes encore dans notre deux pièces cuisine. Pour concrétiser notre rêve, nous achetons un titre de transport, nous préparons nos valises : nous agissons dans notre quotidien avec les moyens qui nous sont donnés. Un cheminement spirituel, c’est identique. Nous devons agir dans notre quotidien avec les moyens qui nous sont donnés. Ces moyens, ce sont nos Corps Physique, Emotionnel et Mental. Notre physique va agir en fonction de ce que notre mental va envisager. Notre émotionnel va réagir en fonction de ce que notre mental va penser de telle ou telle situation. Notre mental est à la base de ce que nous allons construire… et donc de ce que nous avons déjà construit.

Notre mental est la première porte à ouvrir pour cheminer vers notre Divin.

Inutile d’aller plus loin dans cette explication. Entreprendre un cheminement spirituel commence par la prise de contrôle de nos pensées ; c’est la première et indispensable étape. Chaque être humain est libre de décider de sa vie et doit apprendre à le faire. Nous sommes le Maître d’œuvre de notre existence. Nul besoin de prier ou de méditer des heures durant pour faire les premiers pas sur ce Chemin. La Spiritualité, ça commence tout simplement par cela : la prise de conscience du pouvoir créateur de nos pensées. Après, les autres étapes s’enchaîneront logiquement pour chaque individu en fonction de ce qu’il a à vivre et de son libre-arbitre… Mais cela fera l’objet d’un autre article qui tentera de démontrer que « matérialité » et « spiritualité » sont indissociables et se vivent dans tous les actes de notre quotidien.

à suivre…

Marc LUCAS

 
 
 
Sophro-Thérapie-Existentielle Méthode Marc LUCAS et son logo sont des marques et modèles déposés.